相片

Photographer's Note

Dans le Cannaregio, l'angle du Campo dei Mori et de la Fondamenta du m瘱e nom, le long du rio de la Sensa, se trouvent quatre statues d'allure orientale.

Ces statues, dont trois d'entre elles repr廥enteraient les fr鋨es Mastelli, ont connu de multiples vicissitudes et modifications au cours de leur histoire, une histoire qui commence il y a neuf si鋃les, en 1112 !

C'est en effet en 1112 que trois commer蓷nts Grecs, originaires de Mor嶪 (nom antique du P幨oponn鋊e Grec), sont venus s'installer Venise.

Le mot Mori n'a donc absolument rien voir avec les Maures, contrairement ce qu'ont affirm de nombreux auteurs.

Il n'y a d'ailleurs aucune source indiquant que ces trois commer蓷nts grecs aient pu avoir la peau mate et non blanche.

Sior Antonio Rioba Mastelli
Sior Antonio Rioba Mastelli - Agrandiragrandir
Le nom de famille que ces grecs du P幨oponn鋊e adopt鋨ent en tant que v幯itiens, Mastelli, se r嶨鋨erait aux baquets d'argents et autres pi鋃es de monnaies que la l嶲ende dit qu'ils avaient amen廥 avec eux.

Leur int嶲ration au sein de la communaut commer蓷nte et citoyenne v幯itienne se fit sans aucun probl鋗e, une preuve de la grande ouverture de vues de la R廧ublique de Venise cette 廧oque, une ouverture l'origine de sa r徼ssite au cours des si鋃les de sa longue histoire.

Le Serviteur des Fr鋨es Mastelli, Fondamenta dei Mori Venise
Le Serviteur des Fr鋨es Mastelli - Agrandiragrandir
En effet, non seulement les Mastelli purent s'installer sans difficult廥 Venise pour y faire fructifier et d憝elopper leur commerce, mais ils furent m瘱e admis si嶲er au Grand Conseil de la R廧ublique.

On sait 嶲alement que les Mastelli particip鋨ent la grande Croisade de 1202, conduite par le Doge Enrico Dandolo, celle qui aboutit la prise de Constantinople.

C'est aussi gr歊e sa participation la Grande Croisade que la famille Mastelli put obtenir les m瘱es droits commerciaux que les autres citoyens v幯itiens.

Le droit d'armer ses propres bateaux, d'organiser le transport de marchandises, mais 嶲alement de vendre Venise ses produits sous sa propre enseigne, celle d'un fier chameau, signe que leur commerce s'彋endait jusqu'au proche Orient, comme celui de nombreux autres v幯itiens d'ailleurs.

Antonio Rioba Mastelli avec son nez de fer campo dei Mori Venise
Antonio Rioba Mastelli et son nez de fer - Agrandiragrandir
C'est ce m瘱e chameau que l'on peut encore voir aujourd'hui sur le palazzo Mastelli, dont la fa蓷de donne l'autre bout du campo dei Mori, sur le rio de la Madonna de l'Orto.

Il convient, pour se faire une petite id嶪 de leurs richesses, de savoir que les fr鋨es Mastelli poss嶮aient toutes les constructions situ嶪s entre le rio de la Madonna de l'Orto et le rio de la Sensa, le tout bord gauche, par le campo et la calle dei Mori et droite, par leur palazzo et la maison qui devint par la suite celle de Jacopo Robusti, dit le Tintoret.

La maison m瘱e de Tintoret, avant de devenir celle de cet artiste le 8 juin 1574, fut en effet l'une des propri彋廥 des fr鋨es Mastelli, un fait confirm par la pr廥ence d'une des quatre statues orientales, encastr嶪 dans la partie gauche de sa fa蓷de.

FROM http://www.e-venise.com/sculpture_venise/antonio_rioba_mastelli_mori_venise.html

Nobody has marked this note useful

Photo Information
Viewed: 2078
Points: 0
Discussions
  • None
Additional Photos by Fred Bouvier (douille) Silver Star Critiquer/Silver Note Writer [C: 15 W: 0 N: 11] (85)
View More Pictures
explore TREKEARTH